Aller au contenu. | Aller à la navigation

Comment planter malin ? Comment planter mellifère ?
Sections
Vous êtes ici : Accueil Comment planter malin ? Comment planter mellifère ?

Comment planter malin ? Comment planter mellifère ?

— Mots-clés associés :

 

Nos pollinisateurs sont menacés :

Ce n'est pas un fait neuf, nos pollinisateurs sont menacés. Un rapport publié dernièrement nous le démontre. Les abeilles mais également d'autres pollinisateurs sont concernés par cette dégringolade.

Nos jardins, tout comme les espaces publics, peuvent jouer un rôle en recréant ou en maintenant un maillage écologique fort et indispensable pour nos insectes. Pour cela, nous devons planter nos parterres et nos jardinières en favorisant un fleurissement favorable à nos pollinisateurs.

Les choix à faire :

Le fleurissement pleine terre doit être préféré aux suspensions car elles sont très consommatrices en eau et engrais. Outre le fait qu'elles soient plus pérennes et qu'elles demandent moins d'arrosage répétés, les vivaces sont à favoriser car la variation d'une année à l'autre permet difficilement aux pollinisateurs dits "spécialistes" de s'accomoder aux changements (1)

 

 Le choix des espèces :

La plupart des abeilles sauvages se nourrissent de plantes indigènes, celles-ci sont généralement plus attrayantes pour les pollinisateurs. Il y a  deux catégories de pollinisateurs. Les abeilles sauvages dites "spécialisées" et des abeilles plus communes dites "généralistes". Les premières se nourrissent que d'une seule espèce de plante sauvage. Les secondes butinent sur tout, que ce soit des variétés horticoles ou des espèces exotiques (2). Par conséquent, même si les prairies fleuries présentent un intérêt incontestable, pour soutenir les bourdons et les abeilles mellifères, plusieurs massifs mono-floraux, qui offrent une plus grande quantité de certaines espèces végétales, sont plus accommodants pour les abeilles sauvages et pollinisateurs dits "spécialistes" et semble être un meilleur compromis pour favoriser nos pollinisateurs (3).

Essayons donc, si cela est possible, d'oublier les jardins où l'on diversifie à outrance les espèces végétales pour n'en planter qu'un ou deux individus par parterres (4). Il est préférable de créer des massifs comprenant des espèces bien représentées. Afin de proposer une plus grande offre florale, en faveur de tous les pollinisateurs, un mixte favorisant les espèces végétales indigènes et vivaces complété par des cultivars horticoles ou des plantes exotiques non invasives est plus approprié (5).

En plus de l'objectif d'apporter de la nourriture à nos pollinisateurs tout au long des saisons, il faut veiller à sélectionner les plantes en fonction de leur emplacement et de la nature du sol. Il faut également faire attention aux périodes de plantation.

Des fleurs toute l'année :

Les floraisons sur une longue période et qui se succèdent au fils des saisons sont à privilégier. En effet, les floraisons précoces permettent aux espèces moins frileuses comme les bourdons ou les osmies de se nourrir plus tôt dans l'année. Les floraisons plus tardives permettront de faire des réserves pour la saison d'hiver (6).

Le paillage et abandon des pesticides :

Un bon paillage facilite l'entretien des massifs et limitera ses besoins d'eau. Cela permet également de se passer de pesticides en grande partie responsable de la mortalité de nos pollinisateurs.

Accueil des pollinisateurs :

Si vous désirez accueillir les pollinisateurs, vous pouvez aménager des espaces pour les pollinisateurs : tronc perforé, des espaces sableux, des rondins accumulés, des pierres sèches.

Hôtel à insectes placé par les ouvriers de la voirie pour un projet du PCDN de Somme-Leuze à Noiseux.

Les plantes invasives à éviter (7) :

Pour d'autres conseils sur les plantations en faveur des pollinisateurs vous pouvez consulter www.ecowal.be et les horticulteurs de la commune.

Pour tout renseignement sur ce qui se passe sur votre Commune, vous pouvez  contacter :

Julie Hautenauve, Coordinatrice du PCDN, au 086/32.02.62 ou via julie.hautenauve@publilink.be ou Sabine Bleret, Echevine de la Nature, au 0470/24.71.60

Actions sur le document
Administration Communale

pict0018.jpg

rue du Centre, 1 - 5377 Baillonville
Tél. : 086/32.21.22
Fax. : 086/32.33.38
administration@sommeleuze.be
Les bureaux de l'Administration sont accessibles tous les jours ouvrables de 8h à 12h. 
Un service limité est prévu le samedi matin.
Service Urbanisme : permanence le 1er samedi de chaque mois.

 

 

 

« Juillet 2018 »
Juillet
LuMaMeJeVeSaDi
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031
Météo

Ce site est optimisé pour le navigateur Firefox.

Sécurisé, fiable et rapide, Firefox est gratuit et simple à installer.