Aller au contenu. | Aller à la navigation

Etat civil et pensions
Vous êtes ici : Accueil Vie communale Services communaux Etat civil et pensions Don d'organes

Don d'organes

 Que dit la loi ? « Qui ne dit mot consent ».
- Chaque citoyen belge ou inscrit au registre des étrangers depuis 6 mois au moins est un donneur présumé, sauf s’il a refusé officiellement (via l’administration communale) le don d’organes.
- Les parents d’enfants mineurs peuvent uniquement émettre une opposition pour leur enfant (via l’administration communale).

Dans les deux cas, le refus ou l’accord est encodé au Registre National.

 La procédure ?
1. Mort cérébrale (destruction irréversible du cerveau) constatée par 3 médecins
indépendants
2. Annonce du décès à la famille
3. Consultation au Registre National (RN) pour voir la volonté du défunt
4. Refus du donneur → stop, pas de don(s)
5. Accord du donneur ou rien ne figure au RN → Information aux proches → Don
d’organes (cœur et/ou poumons et/ou foie et/ou reins et/ou pancréas et/ou
intestins)
6. Le corps est traité avec respect et rendu à la famille.

 Les frais de prélèvement ?
payés par le ou les receveurs.

Comment puis-je déclarer ma volonté ?
Se présenter à l’Administration communale. Un simple formulaire de « déclaration de volonté » sur lequel vous cocherez la ligne de votre choix (s’oppose ou se déclare donneur).
Ce document est aussi téléchargeable sur le site www.beldonor.be et doit ensuite être enregistré personnellement auprès de l’administration communale de votre domicile.

Cette déclaration peut être revue à n’importe quel moment.

  

Corps laissé à la science :
S'adresser personnellement à l'Université de son choix.

Actions sur le document